Premier Demi-Ironman 70,3 Miami

Après un an de travail avec le club et un été de pratique sur différentes distances, je fais mon premier Demi-Ironman 70,3 à Miami le 23 octobre 2016. J’ai la chance d’avoir pu me préparer tôt dans la saison car j’ai un pied à terre en Floride pour aller rouler et j’ajoute à cela un camp de vélo à Cuba avec mon club. Comme rien n’est jamais simple je suis encore blessée le matin du départ je n’ai pas réussi à me guérir. J’ai une tendinose du tendon du quadriceps. Je vais faire la portion course sur les anti-inflammatoire pour pouvoir passer la ligne d’arrivée. Mais malgré tout, la chaleur, l’eau salée pour la portion natation je fonce avec l’appui de mon amie Mylène qui s’est déplacée pour être avec moi. Je suis une finisher! Après 6h21 de travail.


À la portion natation j’ai avalée de l’eau c’était terrible et rien de pire que d’avaler en grande quantité de l’eau salée. Je croyais que nager dans la baie à Miami allait être calme, mais rien à voir ce matin-là il vente on n’avance pas dans l’eau et les bateaux amarrés autour de la baie donne à l’eau un goût et une odeur d’huile et ou d’essence qui est épouvantable.

Je sors de là avec un super mal de cœur et je pars sur l’autoroute pour un 90k de vélo. Et ferai ma course en alternance course/marche, je vais me pisser dessus et je vais m’étouffer à un ravito en mangeant des chips.


Le triathlon c’est pas toujours très reluisant!


Malgré tout j’en veux encore. Le feeling est indescriptible. Je suis allée repousser des limites que je ne connaissais pas. Après mon premier demi-ironman j’ai passé 6 jours à dormir 3-4 heures par nuit les endorphines été si forte, l’adrénaline. Je savais que je venais de déclencher un feeling qui allait devenir ma nouvelle drogue et c’était vraiment mieux que de manger sa vie.


Avant Miami j’ai tenté une approche en hypnose, afin de travailler sur la gestion de la douleur et ma peur de l’eau. J’ai eu la chance d’avoir sur ma route un chic type qui a travaillé avec des athlètes olympiques avec ses méthodes différentes. Cela m’a beaucoup aidé. L'hypnose trouve application dans une multitude de cas d'affections somatiques et psychologiques tels : anxiété, phobie, situation de crise, tout comme dans le cas du rehaussement de l'estime de soi, le renforcement de la sécurité interne, la modification de comportements, etc. Je cherche et mets en application tout ce qui peut m’aider et surtout je reste ouverte aux différentes approches.


BLOC NOTES :

· Il y aura des difficultés, elles sont là pour nous forger le caractère, nous rendre plus fort, nous faire douter.

· Les défis les plus inconfortables sont les plus excitants

· Nous sommes bâtit pour réaliser ce qui résonne en nous.




1 view