Premier 180k de vélo!

C'est le grand test du matin.


On part de la Boutique de Lac on va à l'Étape et on revient.


Ce matin c'est spécial en ta. Probablement le seul samedi de l'été avec du froid, de la pluie et du vent. Pourquoi pas!


Je suis fatiguée de mes entraînements, la fatigue est bien là et je la surmonte avec difficultés.


Je prends le départ avec mes amis mais aussi avec mon préféré Jo Brunelle.


Sur l'allée je me retrouve seule dès que nous embarquons sur l'autoroute de la vie. J'ai froid, je tremble, je ne pense pas à manger ni à boire. Trop froid.


J'ai pas aucun plaisir. Le coach Félix passe ne auto, je juge bon de lui demander s'il a mes jambes dans son auto.


Je n'avance pas. Au loin je vois qu'il s'arrête pour aider un collègue et là dans ma tête je me dis si quelqu'un choke je vais choker aussi et retourner à la maison. Je n'aime pas ce parcours. Quand j'arrive à leur hauteur, ils me disent c'est bon continue on est correct.


Pour vrai, FUCK!


Mon petit boy arrêté plus tôt me dépasse et me dit let's go Andréanne les gars s'en viennent.


J'ai tellement besoin, je suis au soixantième kilomètre, la température me rentre dedans et pour vrai je pleure ma vie en voyant mes amis.


Dave et Tony. Mes amis. Ils me ramassent à la petite cuillère. Dave m'explique que c'est normal, que je suis dans le peak de mon entraînement que la fatigue est normale. Ses paroles sont bonnes pour moi je recommence à avoir un peu le moral.


On arrive à l'Étape c'est pas froid c'est frette. Je mange un peu sinon je sais que je vais casser. On repart et la suite sera un vrai test mental, un vent de face à écorner les bœufs, le froid est toujours là, malgré les vêtements secs dans la voiture du coach et mon changement, j'ai froid encore après quelques minutes. On s'est embarqué dans le Volt du coach pour tenter de se réchauffer un peu avant de repartir. De toute beauté.


Sur le retour je vais faire 2 flats sur le bord de l'autoroute. Mes amis vont m'aider pour faire le changement. J'ai les doigts gelés, j'ai mal à la vie. Je remets tout en question. Et encore une fois j'essaie de me forcer à manger.


On sort de l'autoroute, Dave fait un ultime flat, plus rien pour réparer, notre ami Tony viendra le récupérer en voiture. Je vais poursuivre ma route avec mon ami Jo. Tsé mon ami pas toujours mon ami.


Je vais terminer après 180.1k avec un troisième flat et à pieds à marcher à côté de mon bike pour revenir à la Boutique du Lac.


Mais, j'ai mon 180K en poche.


Je ne l'ai pas volé.


0 views