Les 5 plus longs mois de ma vie!

5 mois. Il m’aura fallu 5 longs mois.


Le 23 août 2011 je prenais le départ de ma première course. Je me suis inscrite au 10 KM SSQ de Québec. Et il a bien fallu que ce soit pendant l’ouragan Irène, cette année-là ils ont annulés le marathon, il y avait trop de vent. Mais rappelle-toi que j’aime mettre des efforts et avoir un chemin sinueux. J’avais à ce moment perdu 50 lbs. Mon âge physiologique était maintenant de 22 ans. J’ai un indice de masse corporelle de 24,6 et un pourcentage d’adiposité de 35,2%. Je me suis fait la guerre.


J’ai suivi un régime stricte avec un seul repas de triche pas semaine. J’ai coupé l’alcool, je me suis entraînée 3 à 4 fois par semaine en privé et je me suis vu revenir peu à peu celle que j’étais. Mais encore une fois après beaucoup, beaucoup d’efforts. J’ai perdu du poids presque qu’à toutes les semaines parfois une seule livre mais je n’ai jamais eu de plateau sur ces 5 mois. Parce qu’à ce moment il y a une pesée officielle à tous les vendredis.


Je calculais tout, les portions, les calories, les calories brûlées. Au début je mourais de faim. J’ai pleuré plusieurs soirs dans mon lit parce qu’avais faim à avoir mal. Je menais une guerre contre moi-même qui fesait mal au corps et à l’âme. Et cette guerre je l’a menait à chaque minute de chaque heure. C’est à ce moment que j’ai pris conscience que je pensais sans cesse à manger.


Un soir j’étais au lit et je dit à mon conjoint j’ai trop faim. Il me dit c’est assez je vais te chercher quelque chose. Il me demande j’ai droit à quoi? Je lui réponds 1 biscotte au blé entier. Dans toute sa bonne volonté une fois à la cuisine il me dit : Je mets quoi sur ta biscotte? À moi de répondre je n’ai pas le droit de rien mettre je suis grosse. J’ai mangé des biscottes les premières semaines pour essayer de me sevrer, parce que je devais diminuer mon apport calorique de façon drastique et me laisser peu de place à la triche.


Par la suite est arrivé la course, j’aimais la course à pied alors j’ai enchaîné les course. Je me sentais libre, j’avais à nouveau le contrôle sur mon corps. Mais je ne connaissais pas ou du moins je n’acceptais pas le pourquoi de cette prise de poids qui était derrière moi. J’avais tout pour être heureuse, mais je ne l’étais pas au fond de moi. Mes 30 ans arrivait à grands pas, je suis un née le 18 décembre juste un peu avant noël, et je devais trouver mon bonheur.



BLOC NOTES :

· Accepter dès le départ le chemin à parcourir, ne pas se dresser devant les difficultés.

· Trouver ce qui nous motive le plus et qui nous parle.

· Avoir la conviction de pouvoir tout accomplir

3 views